Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
¿ Que tal guey ?

¿ Que tal guey ?

Petit suivi de mon année au Mexique

Puebla & Cholula

Le weekend dernier, un peu sur un coup de tête, on a décidé avec ma colloc d'aller voir nos amies de Lille qui étudient à Puebla. On est donc partis le vendredi après-midi, pour un retour le dimanche soir. Ce qui m'a surpris au début, c'est que le réseau ferroviaire est très peu, et même pas du tout développé au Mexique, tout se fait en car. Mais pour le coup, les services de car n'ont rien à voir avec ceux proposés en France. On a pris notre bus dans une gare vraiment immense, le TAPO (qui a priori fait partie des 10 plus grandes gares routières au monde), et on se serait vraiment cru dans un aéroport (fouilles, portiques d'entrée,...). Par contre, on n'a pas trop compris ce que nous a dit la dame au moment de prendre nos billets, donc on s'est retrouvés en première classe (mais bon, on s'est rendu compte après que c'était juste 2 euros de plus que le tarif normal). Du coup, on a eu le droit à la boisson et le goûter gratuit, une télé, des sièges vraiment confortables, etc...

Puebla est une ville de taille moyenne à l'échelle mexicaine (quand même 1,5 million d'habitants) un peu au sud de CDMX, mais à seulement deux heures de car. Nos amies étudient donc à Puebla, mais habitent à Cholula. Si j'ose une comparaison nordiste, c'est un peu comme Lille et Roubaix, Puebla et Cholula sont deux villes vraiment collées, sans délimitation. C'est une ville assez étudiante, et a priori c'est aussi la ville où tous les narcos envoient leurs enfants étudier parce que c'est assez tranquille et petit... On a donc logé chez nos amies, qui ont une maison vraiment géniale, beaucoup plus spacieuse que la notre, et avec surtout une terrasse sur le toit avec hamacs, barbecue,... Mais bon il a plu la majeure partie du weekend donc on n'en a pas profité énormément.

J'ai vraiment adoré l'ambiance de la ville, j'ai quasiment eu l'impression d'être dans un autre pays alors qu'on était à seulement deux heures de CDMX. C'est globalement beaucoup plus calme, les gens se connaissent, et l'atmosphère fait un peu plus "village" même si ça reste une grande ville : il y a des chiens errants, des mecs qui baladent leur vache dans la rue,... J'avais déjà entendu qu'à Puebla (et donc Cholula), il y avait 365 églises, soit une par jour, mais j'étais persuadé que c'était juste une légende, et a priori ce n'en est pas une. En plus, ce ne sont pas des églises toutes simples en pierre, mais des bâtiments super colorés, en jaune, en bleu, en jaune,...

On a donc passé le samedi à se balader dans Cholula, et il se trouve que c'était un weekend de féria, donc il y avait un marché immense, avec énormément de petits stands, avec des stands plus ou moins appétissants. Par exemple, la viande est toujours à l'air libre, même quand ça monte à 25 degrés, donc ça donne moyennement confiance. On a quand même décidé d'acheter un poulet (qui n'avait d'ailleurs pas tellement la tête d'un poulet), mais on a survécu, et c'était même très bon.

Le dimanche, on est monté au Santuario de la Virgen de los Remedios. C'est une église bâtie sur une ancienne pyramide, en hauteur donc, qui domine toute la ville. L'intérieur est assez joli, bien que très chargé, mais malheureusement on n'a pas le droit de prendre de photos de l'intérieur. A l'extérieur, on a un panorama à 360° sur Puebla et Cholula. Un peu comme CDMX, c'est un peu dans une cuvette, mais là il y a quelques volcans autour. Pour une "petite" ville, on se rend compte que c'est quand même immense, puisque même à l'horizon on ne distingue pas la fin de la ville.

Niveau culinaire, j'ai testé pas mal de choses ce weekend. On va commencer par les mauvaises surprises avec le pulque. Dans le bar où on s'est arrêté, tous les jeunes Mexicains buvaient ça, et une amie française m'avait dit que c'était très bon. Je me suis quand même renseigné pour savoir ce que c'était : une sorte de bière à base de cactus. Sur le papier, c'était donc assez appétissant, mais j'ai un peu perdu mon sourire quand j'ai vu le truc arriver. C'était blanc opaque et visqueux et surtout vraiment dégoûtant. Le goût est très fort, ça ne se rapproche de rien de connu, et je n'ai même pas été capable de déterminer si c'était gazeux ou pas tellement c'était bizarre. Au final, j'ai difficilement bu 1/4 de mon verre et je n'ai pas pu aller plus loin. Le lendemain midi, j'ai essayé le pozole. C'est une sorte de soupe avec à la base uniquement du poulet et du maïs dedans. Mais ensuite le serveur apporte de la salade, des oignons et des radis, de l'origan et du chili, et on aménage la soupe un peu comme on veut. Personnellement, j'ai un peu forcé sur le chili, même si j'ai eu l'impression de n'en mettre qu'une toute petite quantité, donc j'ai mis un peu de temps à finir. Au final, c'était bon, mais pas exceptionnel, et si je n'avais pas pris autre chose à côté, j'aurais eu faim deux heures plus tard. Pour le pulque et le pozole, ce n'étaient pas des plats spécifiques à Puebla, mais au Mexique dans son ensemble. Par contre, un amie a essayé le mole poblano, qui est lui une vraie spécialité de Puebla. J'ai goûté dans son assiette et j'ai été incapable de déterminer si c'était bon ou pas... C'est du poulet avec du riz (jusqu'ici tout va bien), mais noyé dans une sauce au chocolat, et épicée en même temps. D'habitude je suis plutôt fan du sucré-salé, mais là le mélange était vraiment bizarre.

Sinon, la fête nationale est dans une dizaine de jours, donc on commence à voir pousser des drapeaux mexicains un peu partout, je pense que je ne vais pas tarder à m'acheter le mien...

Puebla & Cholula
Puebla & Cholula
Puebla & Cholula
Puebla & Cholula
Puebla & Cholula
Puebla & Cholula
Puebla & Cholula
Puebla & Cholula
Puebla & Cholula
Puebla & Cholula

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article