Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
¿ Que tal guey ?

¿ Que tal guey ?

Petit suivi de mon année au Mexique

Palenque

La dernière étape de notre voyage au Chiapas était la ville de Palenque, au nord de la région, dans une zone plus tropicale, chaude et humide. Au début du trajet, qui a duré toute la nuit, notre bus s'est arrêté sur la route, et on s'est rendu compte qu'il y avait un attroupement au milieu de la chaussée, empêchant la circulation. En fait, il y avait un barrage sauvage (a priori c'est une chose commune dans le Chiapas...), et pendant deux heures, on a été bloqués le temps que les automobilistes et les bloqueurs négocient. De ce que j'ai compris, ils ont établi le droit de passage à 5000 pesos par voiture. Comme on était dans un bus, on n'a pas eu à payer, c'est la compagnie qui l'a pris en charge. 

La principale attraction de Palenque est son site archéologique, un peu à l'extérieur de la ville, situé au milieu de la jungle. On ne peut pas y monter à pied, prendre un petit chemin qui monte dans la jungle, pour arriver au sommet et découvrir l'ancienne cité Maya de Palenque. Il y a des pyramides, des temples, un ancien palais. Comme dans l'ensemble des édifices pré-hispaniques que j'ai visité jusqu'ici, on ne peut pas rentrer à l'intérieur (de toute façon, les pyramides sont vides, il n'y avait pas de partie intérieure, même à l'époque. La visite se faisant au final assez rapidement, on est sortis du site archéologique en début d'après-midi.

En redescendant vers l'endroit où on devait prendre le collectivo pour rentrer dans la ville, on a vu que des sortes d'agence proposaient des balades guidées dans la jungle, mais pour 1000 pesos par personne... A tout hasard, on a demandé à un Mexicain avec une tête d'indigène s'il existait des possibilités moins chères, et il nous a répondu qu'il pouvait nous guider pour 250 pesos. En plus du fait que ce soit 4 fois moins cher, il connaissait très bien la jungle et nous a emmené hors des sentiers, en plein milieu de la jungle. Il nous a fait écouter les cris des singes (mais on n'a pas réussi à les voir), nous a montré des toiles d'araignées-tigre (dont la piqûre est mortelle), et nous a fait ramper dans des trous pour entrer dans des ruines d'anciennes maisons mayas totalement recouvertes de végétation et remplies de chauve-souris. En plus de ça, il nous a raconté plein d'anecdotes sur le mode de vie des Mayas (il nous a montré devant quel type d'arbre les femmes allaient pour accoucher, et comment elles prenaient les épines de l'arbre pour percer les oreilles de leurs bébés dès la naissance). Au bout d'une heure, on est arrivés au point culminant de la jungle, et il nous a fait redescendre le long d'une cascade. Deux fois, on a trouvé des petites piscines naturelles, et on s'y est baigné, en sentant vraiment qu'on était au beau milieu de la jungle, et qu'il n'y avait strictement personne à au moins 3 km à la ronde. 

Le lendemain, on a voulu faire un tour organisé pour faire dans la même journée la cascade de Misol-Ha et le site d'Agua Azul. On s'est vite rendu compte que c'était un peu une arnaque, puisqu'au lieu de rester 1h sur le premier site et 3h sur le second, on y est respectivement resté 30 minutes et 2h... Malgré cela et le fait que les sites soient assez touristiques, cela valait quand même la peine d'y aller. Le point positif de Misol-Ha est que la roche est un peu creusée, donc on peut aller derrière la chute d'eau. Agua Azul est une suite de petites cascades pas impressionnantes mais très nombreuses, et avec une eau très bleue (et assez froide...) 

Palenque
Palenque
Palenque
Palenque
Palenque
Palenque
Palenque
Palenque
Palenque
Palenque
Palenque
Palenque
Palenque
Palenque
Palenque
Palenque
Palenque
Palenque
Palenque
Palenque
Palenque

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article