Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
¿ Que tal guey ?

¿ Que tal guey ?

Petit suivi de mon année au Mexique

Cuba (suite et fin)

Je profite de la Semaine Sainte, qui est fériée dans son entièreté ici, pour rattraper mon retard... Après un jour à La Havane, nous avons donc pris un collectivo, avec des touristes américains, allemands et canadiens, pour rejoindre la ville de Vinales, sur le côté ouest de l'île. Le voyage a duré une bonne partie de la journée, dans une voiture toujours aussi vieille, et le confort a un peu manqué pendant un voyage si long... Sur le chemin, on a fait un arrêt dans une plantation de tabac, où un Cubain nous a expliqué tout le processus de récolte, de de séchage, et de redistribution à l'état. Vinales est une petite ville dans les terres, connue surtout pour la vallée dans laquelle elle est nichée. Notre hôte s'appelait Reina, elle était assez gentille et très bonne cuisinière (on a eu droit à des énormes langoustes pour moins de 1à euros) mais très envahissante. Un jour, elle a d'ailleurs simulé un mal de tête pour qu'on lui donne un doliprane, et on a vite compris qu'elle faisait ça à tous les touristes pour se faire un stock de médicaments, ne pouvant pas s'en procurer elle-même. 

Le premier jour, on a fait une balade à cheval (autant vous dire que j'étais extrêmement à l'aise) dans toute la vallée. On n'a emprunté que des chemins de terre, et on s'est rendus compte que c'était vraiment très très sauvage: aucune route, aucune voiture, des champs à perte de vue labourés par des buffles. On a fait deux arrêts dans notre balade: le premier dans une plantation de café, où à l'image de la plantation de tabac, on nous a expliqué toutes les étapes de fabrication du café. Le second arrêt était une grotte au fond de la vallée. Après avoir marché une dizaine de minutes dans la grotte, il y avait une sorte de lac. Le guide nous a proposé de nous baigner, le temps qu'il retourne chercher un autre groupe de touristes. A peine entrés dans l'eau, notre lampe-torche est tombée en panne, on est donc restés dans l'eau, dans le noir complet, pendant une dizaine de minutes... 

Le deuxième jour, on a loué des vélos, et on a refait le tour de la vallée mais cette fois-ci sur des routes plus goudronnées. Ce qui m'a frappé, c'est le peu de voitures qu'il y avait sur les routes, on pouvait circuler quasiment au milieu de la route sans aucun soucis. On a eu un petit problème le matin, puisqu'Alexia a déraillé sans que nous ne nous en rendions compte. N'ayant pas de réseau, pas internet ni rien, on a mis au moins 3 heures à la retrouver, donc on n'a vraiment pu partir qu'en début d'après-midi. On est donc allés de l'autre côté de la vallée, pour visiter une nouvelle grotte, plus impressionnante que celle de la veille, dans un petit bateau. Ensuite, on a complètement changé de direction, grimpé sur une colline qui bordait la vallée, et on a regardé le coucher de soleil sur la vallée en buvant un mojito, c'était assez sympa... 

La prochaine étape du voyage était Playa Larga, dans la Baie des Cochons, de l'autre côté de l'île. On n'avait pas vraiment bien estimé les distances, on est donc arrivés le soir, en devant repartir le lendemain midi. De toute façon, il n'y avait pas forcément grand-chose à voir, c'était un petit village absolument pas touristiques, où nous avons vu le coucher de soleil sur la plage, et profité une nouvelle fois de l'excellente cuisine de notre hôte. 

Le lendemain, on a donc pris la direction de Trinidad, une ville coloniale très colorée et très animée. En plus de ça, on est arrivés au moment d'une sorte de fête musicale, donc on a pu admirer la capacité des Cubains à faire la fête: ils se baladent avec leur bouteille de rhum dans la main, quel que soit leur âge, et dansent tous ensemble le soir devant les scènes de concert, c'est vraiment une ambiance hyper particulière. Le premier jour, on s'est pas mal promené dans la ville, en commençant par le centre, où on a visité des maisons d'anciens grands propriétaires espagnols venus s'installer à Cuba, dont notamment une avec une tour d'où on avait une vue sur toute la ville, les montagnes au nord, et la mer au loin. Le soir, totalement par hasard, nous avons croisé des amis de México dans Trinidad, et nous avons donc passé le lendemain avec eux à Playa Ancon, à quelques kilomètres au sud, avant de reprendre la route pour La Havane. 

Cuba (suite et fin)
Cuba (suite et fin)
Cuba (suite et fin)
Cuba (suite et fin)
Cuba (suite et fin)
Cuba (suite et fin)
Cuba (suite et fin)
Cuba (suite et fin)
Cuba (suite et fin)
Cuba (suite et fin)
Cuba (suite et fin)
Cuba (suite et fin)
Cuba (suite et fin)
Cuba (suite et fin)
Cuba (suite et fin)
Cuba (suite et fin)
Cuba (suite et fin)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article